L'anglais, combat entre les anciens et les modernes

CPF et socle de connaissances

Téléscopage de l'actualité ce 20 Avril 2015. D'un côté l'émission "Service Public" de France Inter est consacrée à l'apprentissage de l'anglais: My English is rich. Les modernes votent mondialisation, ouverture internationale, pratiques des langues, voyages. Ils sont pragmatiques. Le monde vient à nous, allons vers lui.

De l'autre côté, les anciens veulent supprimer les sections européennes au collège et ils ont dors et déjà évacués les langues du Socle Commun de Connaissances et de Compétences Professionnelles. Exit donc les formations formations CPF (Compte Personnel de Formation) consacrées au Russe, au Japonais ou au Chinois: trop exotique. A croire que les anciens sont hostiles aux langues. Et pas qu'aux langues étrangères, puisque qu'ils martyrisent allègrement le français:

  • "Comprendre le périmètre et la place des interlocuteurs dans l’univers professionnel" (phrase issue du Socle Commun).
  • "Se familiariser avec des mobilités virtuelles, se préparer à des mobilités physiques" (l'objectif des langues vivantes. Source: le projet de réforme des collèges).
  • "duel médié par une balle ou un volant" (balon ? Source: idem)
  • "milieu aquatique profond standardisé" (piscine ? Source: idem)

Les écoles de langues sont bien évidemment du côté des modernes. Et souhaitent aux anciens "une opération réflexive de prise de conscience leur permettant une identification salutaire des dysfonctionnements inhérents à leurs schèmes de perception du réel".

Commenter cet article

Soyez le premier à réagir à cet article !

Votre nom (ou pseudonyme)
Sera publié avec votre commentaire
Votre commentaire*