Le LINGUASKILL dans les grandes écoles et les universités

BULATS grande école et université

Est-ce que votre école reconnaît le LINGUASKILL ?

Le TOEIC a longtemps été le test phare pour les Universités et les Grandes Ecoles alors que le LINGUASKILL est le test de référence pour le CPF et la formation professionnelle continue. Depuis la pandémie de Covid19, les frontières sont beaucoup plus floues.

  • Le LINGUASKILL est d'ores et déjà reconnu par de nombreuses institutions, écoles d'ingénieur, la Conférence des Grandes Ecoles et la Commission du Titre d'Ingénieurs. Renseignez-vous pour savoir si votre école le reconnaît.
     
  • Disponible en deux versions, anglais GENERAL et anglais BUSINESS, le LINGUASKILL s'adapte mieux à de nombreux cursus universitaires.
     
  • Le LINGUASKILL s'avère globalement plus souple et plus facile à administrer que le TOEIC. Les examens s'organisent jusqu'à la dernière minute et les résultats sont instantanés.
     
  • La version en distanciel, le LINGUASKILL Anywhere permet aux écoles de se décharger complètement de l'organisation des examens.

 

Un gage de qualité

Pour les grandes écoles, Cambridge Assessement propose une gamme d'examen plus qualitative.

  • Le LINGUASKILL Listening & Reading représente l'entrée de gamme. Fiable, qualitatif, mais bon marché.
     
  • Le LINGUASKILL 4 Skills (Listening, Reading, Writing & Speaking) est une alternative beaucoup plus complète, plus valorisante, pour un cout sensiblement égal à celui du TOEIC.
     
  • Le haut de gamme est représenté par les examens de Cambridge : FIRST Certificate (niveau B2), Advanced (niveau C1), qui donnent lieu à la délivrance d'un diplôme valable à vie et reconnu dans le monde entier.

 

Quelle version du LINGUASKILL proposer aux ingénieurs ?

C'est la question qui nous est le plus souvent posée par les responsables examens des Grandes Ecoles. Leur préférence va généralement à la version BUSINESS du LINGUASKILL et ils avancent pour cela plusieurs arguments.

  • Le BUSINESS ressemble plus au TOEIC, qui constitue leur principale référence.
     
  • Les élèves ingénieurs sont appelés à travailler en entreprise et devraient connaître le vocabulaire business.

VICTORIA'S English n'est pas d'accord avec cette analyse. On ne demande pas à un étudiant d'école de commerce de passer un test d'anglais "mécanique & thermodynamique". Il serait donc plus fair play de demander aux élèves ingénieurs de passer le LINGUASKILL Général, plus en rapport avec leur métier que la version Business.

Ressources pour le LInguaskill