Actualités Victoria's English Center

C'est quoi ce CV anglais ?

Soumis par xavier.ancel

21/02/2012

- Prends celle là ! Mon conseiller RH me tendis le CV de Emma, joliment mis en page, subdivisé en paragraphes clairs, agréable à l’œil.

- Oui, mais Emma n’a aucune expérience dans ces fonctions, protestais-je. C’est July qu’il me faut. Et je lui tendis le CV de July, 3 pages assez décousues, toutes en longueur et en détails. July était la seule à avoir l’expérience requise.

- Ne rêves pas… Mon conseiller venait de lire… Quelqu’un qui en écrit autant, et sans aucun souci de rendre l’information attractive c’est mal barré. C’est le genre de fille, elle va arriver à 9 h au bureau et à 9 h 25 elle n’aura pas encore fini de te raconter sa vie. Regardes là, et là… Il se mit à me montrer les pages. Tu vois tous ces détails… Et ça ne veut rien dire, enfin, pas grand chose…  C’est quelqu’un qui fait du remplissage !

- C’est une anglaise objectais-je. Les Anglais ont le droit de faire des CV comme ça, pas les Français.

 

                                                                   Blog1a.png

Extrait d’un CV rédigé par un Anglais

 

Un “bon CV” outre manche ne ressemble pas nécessairement à un bon CV français. Si l’on attache de ce côté ci du channel beaucoup d’importance à la forme visuelle, au “look” du CV, cette dimension est considérée relativement secondaire par les british. Les photos d’identité sont quasi optionnelle là bas, presque obligatoires ici.

 

Par contre, le “bon CV” anglo-saxon contient quatre types d’informations qu’on trouve moins souvent dans les CV français :

• Il donne une idée de l’objectif de carrière de la personne. De ce but (professionnel) dans la vie. “Je voudrais être responsable pédagogique d’une école de langue à Rouen ou dans les environs…”.

• Il fournit de nombreux détails sur ce que la personne a vraiment fait dans chaque expérience… De ce fait, les anglais ne se limitent pas à une page et peuvent typiquement en rédiger 2 ou 3.

• Il fournit des chiffres, des données quantifiables : “encadrement d’une équipe de 15 formateurs en anglais” ou “responsable d’une école formant 500 stagiaires par an”.

• Il fournit des références, c’est à dire les noms, téléphones et adresses mails d’au moins 2 ou 3 personnes que l’employeur potentiel va pouvoir appeler pour obtenir leur avis sur le candidat – à noter que si les français jouent à ce jeu avec une certaine dose de langue de bois, les anglais ont tendance à être plus candides dans leur appréciations. - Ah bon ? Mon conseiller RH était dubitatif. Pourtant, si elle s’inspirait vraiment du CV anglais, elle aurait dû mettre des références, non ?  

 

                                                                        Blog1b.png

 

Extrait d’un CV rédigé par un Français

 

Alors qui recruter ? C’est de toute façon l’entretien qui le dira. 

20/10/2016
Les statistiques sont formelles: notre réseau a écoulé 1800 examens BULATS cette année, dont les 4/5 pour l'anglais, et le solde pour l'allemand, l'espagnol et le français langue...
13/10/2016
Qui de mieux que Cambridge peut garantir des cours d'anglais de qualité ? Formations plus intéressantes, plus pertinentes, plus rapides ? C'est le choix de Rennes Language School...
26/08/2016
C'est la rentrée ! Et pour tous ceux qui sont nostalgiques de leurs vacances, une bonne nouvelle: vous pouvez ramener une carte sonore de Londres pour vous repolonger autant que...
04/08/2016
Michael McCarthy ? Je connaissais ce nom depuis longtemps mais je n'y m'étais jamais intéressé. L'auteur de " English Grammar in Use ", certes, le livre de grammaire anglaise qui...

Voir toutes les actualités