Les enfants billingues sont-ils plus intelligents ? 

L'enfant billingue est-il plus intelligent ? Cette question nous est fréquement posée, et c'est une question tout aussi ambigue que le concept d'intelligence. Intelligence mathématique ? Linguistique ? Relationnelle ? Mesurée comment ? A quel âge ?

Voici donc une synthèse des réponses apportées par les grandes études internationales sur ce sujet: 

  • L'apprentissage de deux langues simultanément provoque un léger retard initial chez les enfants billingues. De 2 à 4 ans, ils sont susceptibles d'avoir jusqu'à 6 mois de retard dans leurs capacités langagières, en comparaison avec les enfants monolingues. Normal: ils font le double du travail. 
  • Ultérieurement (à partir de 6 ans environ et pour le reste de la vie), le billinguisme renforce les capacités langagières: capacité à parler, à rédiger, à manier la langue d'une façon pertinente et créative. 
  • Selon le Pr Colin Baker, expert en la matière, les enfants billingues ont de ce fait des résultats meilleurs aux tests de QI. Il faut se prémunir contre les extrapolations exagérées: cela ne veut pas dire que tous les enfants billingues sont brillants en mathématiques, en résolution de problèmes ou en géométrie. 

Mais l'intelligence ne se limite pas au QI (d'ailleurs très controversé), et les vrais bénéfices du billinguisme sont probablement ailleurs: 

  • Développement de la sphère auditive et de toutes les facultés qui s'y rapportent: langage donc, mais aussi organisation temporelle, oreille musicale, etc. 
  • Développement de l'adaptabilité et de l'intelligence relationnelle. L'enfant billingue vit depuis sa tendre enfance dans un monde multipolaire: plusieurs grilles de références, plusieurs modes de description, plusieurs logiques. Il comprend donc plus vite les logiques individuelles et apprend à s'y adapter (et à en jouer). 
  • Stimulation cérébrale plus soutenue et culture générale plus vaste du fait de l'accès à deux univers culturels distincts. 

Ces qualités sont bien souvent celles qui manquent aux éducateurs et aux professionnels, encore nombreux en France à pratiquer la pensée unique et à se méfier, à tort, du billinguisme. 

Pour aller plus loin: L'étude de Helen Bialystok PhD

Bibliographie complète relative au billinguisme : Bibliographie du CIEP

Pourquoi l'on se méfie (à tort) du billinguisme: Le billinguisme est-il dangereux ?

26/06/2017
Et le gagnant est .. VICTORIA'S English ! En photo Karène Bardin, responsable internet de Cambridge Assessment en France, qui remet le prix du meilleur site internet consacré au...
20/06/2017
Au moment où le Brexit commence à secouer la vieille Angleterre, Cambridge Assessment choisit de renouveller le test d'anglais BULATS . Si les contenus de cet examen ne changent...
30/05/2017
Virage brutal , annonce le Canard Enchaîné dans son édition du 24 Mai 2017, Pôle Emploi ne veut plus former ses bataillons . En cause: la quasi disparition de l' AIF, Aide...
24/04/2017
Jacques Chirac se vantait de ne pas parler anglais. Nicolas Sarkozy faisait semblant d'y arriver au moins un peu. Et François Hollande affichait une incompétence décomplexée.....

Voir toutes les actualités