Les blocages en anglais: ça se guerit !

Cours d’anglais: Dictionnaire impertinent

De nombreux français se considèrent bloqués en anglais ! Pourquoi ? Que faire ?

Bloqué en anglais

Les blocages, un phénomène courant

Nous l’avons tous vécu : confronté à une langue étrangère que l’on maîtrise incomplètement, on craint de ne pas tout comprendre, de mal s’exprimer, on se retrouve dans une situation d’inconfort psychologique qui réalise ce que l’on craint : on ne comprend pas tout ce que l’on nous dit et on ne sait plus répondre. Des émotions potentiellement fortes peuvent accompagner ces situations désagréables: honte, peur du regard de l'autre, sentiment d'infériorité.

 

Le témoignage de Damien, médecin de 40 ans invité à prendre la parole dans un congrès aux USA

Je m'étais très bien préparé, raconte Damien, pour la présentation que je devais faire à ce congrès de Cleveland. J'avais fait relire mon texte en entier par un ami anglais et je m'étais entraîné à le dire à haute voix, en soignant la prononciation. Mon discours a été apprécié et tout s'est bien passé jusqu'à la fin. J'ai été applaudi et l'animatrice a ouvert un espace de questions-réponses. J'ai immédiatement constaté que je ne comprenais pas la première question ! J'ai demandé à celui qui la posait de se répéter. je n'en saisissait que la moitié ! L'animatrice a tenté de venir à ma rescousse. Je crois que je suis devenu rouge de honte.

 

Pourquoi ces blocages ?

Cette notion de blocage a été expliquée par le linguiste Steven Krashen dans son hypothèse du filtre affectif. L'apprentissage des langues est un phénomène profondément émotionnel, pour le meilleur et pour le pire ! Et pour un adulte qui a l'habitude de s'exprimer avec aisance, quel handicap que de ne pouvoir dire ce qu'on pense en anglais !

Les blocages trouvent souvent leur racines dans des situations traumatisantes pour l'intéressé. Maria, une jeune femme de 26 ans raconte.

J'ai été bloqué en anglais à partir de la classe de 4ème. Un jour le professeur a décidé d'interroger la classe, et c'est tombé sur moi. Elle a posé une question en anglais que je n'ai pas comprise. Je ne savais donc pas quoi répondre. La classe a commencé à ricanner. La professeur m'a demandé de me lever et m'a reposé la question plusieurs fois. Je comprenais de moins en moins, la classe ricannait de plus en plus fort.

A compter de ce jour là je me suis toujours assis au fond de la classe en cours d'anglais et je n'ai plus jamais prononcé une phrase en anglais.

 

Surmonter les blocages

Trois stratégies pour y parvenir: les conseils efficaces, les stratégies cognitives et émotionelles.

Les conseils innéficaces

Dans l'entourage des personnes bloquées, les pseudo-analyses psychologiques et les bons conseils ne manquent pas : relaxez-vous ! Ne soyez pas timide ! Surmontez vos angoisses !

Autant dire que ces conseils ne servent pas à grand chose... Et qu'ils ne font souvent que renfermer la personne dans sa bulle. "Je suis nul(le) en anglais !"

Les stratégies cognitives

Contrairement aux idées-reçues, le blocage va bien au-delà des aspects émotionnels et du trac ; il résulte d’un manque de maîtrise de la langue-cible. Un travail spécifique de compréhension et d’expression orales est nécessaire pour vaincre les blocages.

En compréhension orale, il faut apprendre à saisir le sens global d’une conversation, sans avoir à en comprendre absolument tous les mots. Difficile ? Non… on le fait tous les jours dans sa langue maternelle ! Il faudra notamment :

  • s'accoutumer aux matériaux en anglais (laboratoire de langue des écoles VICTORIA'S English par exemple).
  • s'exposer à de l'anglais authentique : journaux télévisés, reportages etc., documents réalistes « copient » la vie : les séries télévisées.
  • Développer un mode de "compréhension globale", sans avoir à en comprendre absolument tous les mots.

Idem en expression orale, practise makes perfect mais pas seulement. Il faut aussi :

  • Changer d'attitude (cf. ci-contre) et accepter de sortir des choses, aussi rudimentaires soit-elles. Au diable les complexes. 
  • S'entraîner avec des anglophones et dans des contextes de petits groupes sécurisés. C'est ce qui se passe dans les activités de conversation de VICTORIA'S English !

Un changement d'attitude

En mettant l'accent sur l'exactitude grammaticale, de nombreux professeurs d'anglais contribuent aux phénomènes de blocage. Les élèves pensent qu'il faudrait pouvoir produire des phrases parfaites du premier coup !

Ce qui est utile pour le TOEIC ou le BULATS, mais inadapté à la vraie vie.

Qu'on se le dise: la perfection ne s'atteint pas du premier coup !

Un petit changement d'attitude est donc requis. L'anglais s'apprend essentiellement pour pouvoir communiquer, pas pour fabriquer des phrases parfaites du premier coup.

Et communiquer ça veut dire ... ? Sourire, gesticuler, faire la moue, dire des mots isolés, des mots enchaînés, des phrases, éructer, soupirer, ... Raymond Murphy, le célèbre auteur de English Grammar in Use a mis en évidence que près de 50% des phrases créées par les anglais au jour le jour ne sont pas "grammaticalement correctes" au sens français du terme.

Il manque le sujet de la phrase: Just go ahead !

Il manque le verbe de la phrase: You in it ?

Il manque le sujet et le verbe de la phrase: Nice weather ?

Inutile donc de trop en faire. Du moment que l'on comprend et que l'on se fait comprendre !

 

Finalement, pas un si gros probème que ça !

Au final, les blocages se surmontent aisément une fois qu'on peut ré-apprendre l'anglais dans un contexte plus sécurisant: tout petits groupes pour se lancer à l'oral, multiples entraînements en ligne pour acquérir des réflexes. Et les mots qui refusaient de venir initialement, trouvent tôt ou tard le chemin de leur expression.

En savoir plus sur les blocages en anglais :

Article scientifique de Marie-Thérèse Vasseur dans la revue Aile

Pourquoi vous n'y arrivez pas en anglais, article du Huffington Post

 

 

 

16/11/2017
Sortie de 200% BULATS, le livre pour la préparation du BULATS. Nous sommes fiers d'annoncer la sortie de 200% BULATS, le nouveau livre de référence pour la préparation du BULAT...
17/09/2017
Nos stagiaires ne sont pas très nombreux ? nous demander de les préparer ? rentrer dans les Universités de Oxford et Cambridge. Au moment où les jeunes français subissent...
03/07/2017
Ça y est : lancement de la Better Learning Conference 2017 de notre partenaire Cambridge University Press à Cambridge (UK). Thèmes spéciaux de l'année: le leadership dans les...
26/06/2017
Et le gagnant est .. VICTORIA'S English ! En photo Karène Bardin, responsable internet de Cambridge Assessment en France, qui remet le prix du meilleur site internet consacré au...

Voir toutes les actualités