DIF d'Anglais: Droit Individuel à la Formation

Cours d'anglais: Dictionnaire impertinent

DIF, n.m.: L'enfer est pavé de bonnes intentions, on le sait, et le DIF fait partie de ces dispositifs burocratiques dont la France s'est une spécialité.

Au début il y eut une intention vertueuse, celle de garantir l'accès à la formation continue de tous les salariés. Un élan généreux, en phase avec l'idée qu'il faut continuer à apprendre tout au long de la vie. Le DIF instaure donc un nouveau "droit", celui de bénéficier de 20 heures de formation annuelle. 

Dif_anglais.jpg - Droit Individuel à la Formation DIF

En cours de route le législateur oublia simplement deux petits détails: qui seraient les décisionnaires ? Et qui financerait le dispositif ? Les premières années du DIF furent donc laborieuses, et seule une proportion infime des salariés bénéficièrent du dispositif. Certains RH accèptèrent de prendre à leur charge des cours de cuisine ou de danse. D'autres argumentèrent que, faute de budgets, il n'y aurait pas de DIF

Progressivement, chaque OPCA a donné au DIF de sa branche de la substance en définissant notamment les listes de thèmes prioritaires pour chaque branche. 

Le DIF trouva lentement ses marques et le taux magique de 9 € 15 de l'heure lui sauva la vie. C'est le taux plancher et à ce prix là on ne peut pas financer grand chose, mais la nature ayant horreur du vide, ce taux s'est généralisé: de nombreuses OPCA prennent désormais les actions DIF en charge à ce prix.

Le DIF est enfin devenu portable: on conserve ses droits après avoir été licencié. Autant dire qu'il contribue de plus en plus au financement de la formation continue des demandeurs d'emploi. A condition d'être abondé par l'AIF (Aide Individuelle à la Formation) qui permet alors de disposer d'un budget en phase avec la plupart des actions. 

Au final donc, le DIF est solidement installé dans le paysage de la formation continue et permet l'émergence de nombreuses actions qui autrement n'auraient pas vu le jour (y compris des formations d'anglais). Mais il résume bien tout le drame de la société française. On commence par des ambitions vertueuses. On termine avec des demandeurs d'emploi. 

Pour aller plus loin: 

24/04/2017
Jacques Chirac se vantait de ne pas parler anglais. Nicolas Sarkozy faisait semblant d'y arriver au moins un peu. Et François Hollande affichait une incompétence décomplexée.....
10/02/2017
La bonne affaire pour les demandeurs d'emploi?
La bonne affaire pour les demandeurs d'emploi? Depuis janvier 2015, le DIF(Droit Individuel de Formation) est devenu le CPF (Compte Personnel de Formation) afin que le compte de...
09/02/2017
Le BULATS (Business Language Testing Service) et le TOEIC (Test of English for International Communication) sont les grands gagnants de la réforme de la formation professionnelle...
18/12/2016
Le philisophe allemand Heinz Wismann affirme (en français dans le texte) que .. " Chaque langue portant en elle un reflet du réel, quand je décolle de la mienne pour aller vers...

Voir toutes les actualités